La supraconductivité : quel rapport avec la lévitation ? | Geek Café
mardi 7 mai

La supraconductivité : quel rapport avec la lévitation ?

Qui n’a jamais rêvé d’avoir le Hoverboard (skateboard de retour vers le futur, ci dessous) et de littéralement léviter pour enchaîner des tricks ? Ok, il n’y a pas tant de gens que ça  mais je reste fier d’en faire partie. Bref la lévitation est un phénomène qui fascine et qui arrive même à soulever des buzz comme le Nyancat et sa fausse logique. Mais quel est le rapport avec la supraconductivité ? C’est parti je vous explique tout.

Hoverboard

La supraconductivité

Le terme est assez explicite et désigne un phénomène qui va faire appel à nos vieux souvenirs sur l’électricité et principalement la loi d’Ohm. Tout corps transportant un courant possède une résistance. On distingue les conducteurs (métaux, etc.) des isolants (plastique et autres) par une forte variation de cette valeur. Aussi faible qu’elle soit pour les métaux, elle reste existante et même non-négligeable. Il faut savoir qu’entre une centrale électrique et votre domicile, la perte en énergie est supérieure à 50%.

Les supraconducteurs sont eux dépourvus de résistance et permettent donc un transfert énergétique sans perte. Mais c’est seulement le cas pour une température proche du zéro absolu. Vous vous rappelez le -273,15°C ? Et bien c’est lui, le zéro absolu. Le mouvement des particules de matière nul ? Si vous ne voyez pas : Le zéro absolu.

Bref, vous vous doutez que pour atteindre le zéro absolu, il faut une énergie considérable. Donc au final, est-on vraiment gagnant en terme d’énergie ? Not yet ! Enfin cela dépend des applications.

L’explication scientifique de la supraconductivité fait appel à des connaissances quantiques (≠cantique, pas de solfège ici). Les électrons se regroupent en paires, appelées Paires de Cooper, suite à des interactions complexes entre les atomes et les électrons libres. A l’inverse d’électrons seuls qui sont des fermions, les paires se comportent comme des bosons (Oui oui un peu comme le pote de Higgs), avec un spin égal à 0. L’ensemble est apparenté à un même état quantique sous la forme d’un superfluide de paires de Cooper, d’où l’absence de résistance.

La lévitationthumb-la-supraconductivite-presentation-histoire-et-applications-1706

Pourquoi je vous parle de lévitation alors que le sujet premier est la supraconductivité ? Il y a plusieurs raisons.

  1. Un supraconducteur, outre sa capacité à transporter le courant sans résistance, expulse aussi un champ magnétique, qui permet donc une lévitation lorsqu’il est maîtrisé.
  2. Mon dernier article traitait du Paradoxe du chat beurré qui inclut une lévitation sans réelle vidéo pour prouver la théorie, je me devais de me rattraper avec le même phénomène et des preuves.
  3. La lévitation est plus visuelle qu’une absence de résistance dans un corps.
  4. Une bonne question  sur la recherche fondamentale a été posée sur la partie Questions/réponses du site, et le lien entre lévitation-supraconducteur et l’application décrite plus bas est un élément de réponse.
  5. C’est à ce jour, et à ma connaissance, la seule propriété des supraconducteurs qui a mené à un gain d’énergie dans une application réelle.
  6. La dernière et la plus importante : j’avais envie 😉 .

L’expulsion d’un champ magnétique par un supraconducteur a été découverte par  Walther Meissner et Robert Ochsenfeld en 1933. Donc un supraconducteur couplé à des aimants permet de créer une lévitation. Déjà on est pas loin du prix Nobel pour ce genre de déduction. Et si en plus on faisait une vidéo pour un peu plus d’impact. Entre les deux collègues physiciens qui s’amusent et le futur train japonais, comme je vous l’avais dit, la propriété de lévitation est bien plus fun que celle de la résistance électrique nulle…

Bref vous l’aurez compris, Nyan Cat n’a plus qu’à se faire du souci, bien qu’on ait pas encore inventé la lévitation ET la traînée arc-en-ciel …

PS de Jean-Baptiste : Hey en parlant de hoverboad et de lévitation magnétique… des chercheurs français l’ont fait ! J’ai pas retrouvé la vidéo originale donc suis forcé de vous passer la version « Le Figaro » du truc mais bon, l’essentiel y est !

 

 

Yael

Yael

Fort consommateur de technologies aussi innovantes qu’inutiles, je me nourris du rafraîchissement des pages d’actualités numériques. Attention, allusions aux jeux vidéos fort probables.

Twitter LinkedIn YouTube 

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>