L'agence spatiale européenne a choisi sa cible pour un test de lutte anti-astéroïdes | Geek Café
mardi 26 février

L’agence spatiale européenne a choisi sa cible pour un test de lutte anti-astéroïdes

La mission AIDA pour Asteroid Impact & Deflection Assessment mise en place depuis deux ans au sein de l’Agence Spaciale Européenne (ESA) s’est vu attribuer sa cible pour tester l’étude de l’impact d’un vaisseau sur la trajectoire d’un astéroïde, et l’innocente victime sera… Didymos.

Récemment remise en lumière par l’incroyable coïncidence de la chute d’une météorite en Russie le même jour que le rase-motte de l’astéroïde 2012 DA14, la lutte bien gauloise contre le ciel qui nous tombe sur la tête est un problème pris très au sérieux par les agences spatiales de tout poil, ESA incluse.

Le principe de la mission AIDA est le suivant, il s’agit d’envoyer deux vaisseau, le premier ayant le but barbare de se crasher le plus vite possible contre le pauvre Didymos et le second de rester à côté pour étudier l’effet du crash sur la trajectoire de l’astéroïde.

L’impact envisagé se déroulerait en 2022 quand Didymos passera relativement proche de la Terre (22 millions de km tout de même). Cet astéroïde est relativement connu car il est en fait composé de deux rochers, un gros de 800m de long et un petit en orbite autour du gros d’environ 150m de long (voir image ci-dessus).

D’après l’ESA, l’idée n’est pas de tester réellement une méthode de lutte contre un astéroïde menaçant l’humanité, mais cette mission peut tout de même être considérée comme un premier pas puisqu’un impact comme celui servirait de base à tous les modèles de déviation.

Pour plus d’infos n’hésitez pas à consulter la page de la mission sur site de l’ESA

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

2 commentaires

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>