L'incroyable accident de Phineas Gage revisité par les scientifiques... 160 ans plus tard | Geek Café
mardi 29 mai

L’incroyable accident de Phineas Gage revisité par les scientifiques… 160 ans plus tard

Les scientifiques s’offrent une autre chance de regarder de près le cerveau de Phineas Gage, l’homme de 25 ans qui en 1848 sur un chantier de ligne de chemin de fer se retrouva avec une barre à mine de 1m et 6 kg à travers la boite crânniene… improbable survivant de la perte d’une bonne partie du lobe frontal de son cerveau, devenant ainsi un cas d’école en neurologie !

Copyright John Darrell Van Horn and the UCLA Laboratory of Neuro Imaging, 2012

Comment devenir une star internationale en neurologie

Après avoir survécu par miracle (on est en 1848 hein, sans micro-neuro-chirurgiens ni même d’antibiotiques…) la personnalité de Gage changea du tout au tout. Jeune homme appréciable et gentil, il devint profondément irritable, instable, asocial, grossier… comme en témoigne le médecin qui le soigne à l’époque, le Dr Harlow qui fait un compte rendu plus ou moins précis de la récupération de Gage.

Une condition pas exactement très courante, dont les scientifiques se sont servi depuis comme référence pour étudier le fonctionnement du cerveau et notamment les fonctions du lobe frontal de celui-ci.

Le trésor retrouvé

Seulement les données disponibles sur le cas ne sont pas exactement au niveau de ce qu’on pourrait avoir aujourd’hui avec scanner, IRMf etc… un effort de longue haleine vient donc d’aboutir pour pouvoir remodéliser en 3D le cerveau et l’étendue des dommages sur le lobe frontal de Gage.

Ce processus s’est avéré difficile, les scientifiques n’étant pas d’accord (si vous voyez des scientifiques unanimes sur un sujet c’est probablement un fake) sur la portion exacte du cerveau détériorée lors de l’accident. Pourtant à la mort de Gage en 1860, son crâne fût conservé par les scientifiques pour être étudié mais il s’est depuis pas mal détérioré et est maintenant inaccessible aux chercheurs. La dernière analyse fût réalisée en 2001, avec un CT (computed tomography) Scanner dont les résultats … furent perdus entre l’hôpital et le centre de recherche à Boston ! (sisi sérieux, perdus…)

Perdus, jusqu’à aujourd’hui où une équipe annonce dans le journal Plos ONE avoir retrouvé les données et avoir enfin recréé une carte 3D du cerveau de Gage en utilisant des méthodes d’imagerie modernes.

La question n’est pas de savoir comment il a survécu mais de se servir de ce modèle pour comprendre le fonctionnement du cerveau humain. Les chercheurs de UCLA ont réussit à montrer que 11% de la substance blanche ainsi que 4% du Cortex de Gage avaient disparus. En gros cela montre que si la perte de cortex n’a affecté que le lobe frontal du cerveau, la perte de la substance blanche (qui relie les différentes partie du cerveau) s’est répercutée sur une grande surface dont le lobe temporal et le cortex droit, bien que la barre à mine n’ai pas touché ces endroits…

Ceci peut expliquer pourquoi même des petits traumatismes au cerveau (physiquement) peuvent avoir un si gros impacts sur le plan de la personnalité, si les dommages touchent la substance blanche…

Le traumatisme de Gage, n’est pas très éloignés des effets de certaines maladies dégénératives du cerveau et l’analyse de ce nouveau modèle pourrait également aider à mieux les comprendre… 164 ans après ! Vive les barres à mine !

[Science Daily]

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

5 commentaires

  1. Pingback: Hyperactivité et ostéopathie

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>