Ordinateur quantique, une performance incroyable | Geek Café
mercredi 18 janvier

Ordinateur quantique, une performance incroyable

Un ordinateur quantique de la société D-Wave Systems a réussit à résoudre un problème mathématique complexe en un temps record, prouvant que cette technologie n’est pas forcément qu’un gadget pour physiciens fous. Regardons cela.



Un ordinateur quantique, un genre de machine à remonter dans le temps, non ?

Non ! Rien à voir, un ordinateur (ou calculateur) quantique c’est la jolie bête que vous pouvez voir sur l’image. En effet c’est pas tout à fait le même format que votre dernier iTruc… et ce n’est pas pour autant plus puissant, enfin pas de la même manière !

Le concept de base est qu’au lieu d’avoir des « bits » c’est à dire des petites cases qui peuvent prendre la valeur 0 ou 1,  l’ordinateur quantique utilise des « bits quantiques ». Les bits quantiques sont issus de l’exploitation des loi de la mécanique quantique qui dit qu’une particule passe d’un état énergétique à un autre en faisant des « sauts quantiques » et pas de manière continue, des sortes de 0 et 1, donc.

Seulement voila à la différence des bit normaux, les bits quantiques peuvent avoir les deux valeurs…. en même temps ! Un bit quantique peut donc exister en 0 et en 1 simultanément ce qui permet (ne me demandez pas comment) d’augmenter la vitesse des calculs de manière significative.

Des résultats encourageants, qui changent la donne

Si les calculs dans l’ordinateur quantique sont plus rapides, ils sont aussi nettement plus compliqués à mettre en oeuvre et c’est bien là la limite de cette technologie qui n’est pas franchement nouvelle.

Néanmoins, certains pensent qu’avec l’évolution des technologies le procédé deviendra un jour plus simple et pourquoi pas commercialisable. D-Wave Systems propose d’ailleurs un calculateur à 10 millions $….

Et pour prouver que leur technologie a de l’avenir, ils ont réeussit à faire résoudre un problème calculatoire très complexe, le « nombre de Ramsey à deux couleurs » en utilisant 84 bits quantiques. La résolution du problème en lui même n’est pas très importante mais il faut savoir que c’est un calcul extrêmement long qui nécessite des milliards d’opérations ce que le calculateur a résolu en 270 petites millisecondes… un record.

Le calculateur n’a même utilisé que 28 qbits pour résoudre le problème et les 56 autres étaient alloués au contrôle d’erreurs. De plus comme ce problème de Ramsey en particulier avait déjà été résolu par d’autres méthodes non quantique, les scientifique on pu vérifier que la réponse était bonne… et pour la petite histoire la réponse est : 8 (on aurait préféré 42)

Bref l’avenir est là, même si une certaine controverse règne sur le monde des calculateurs quantiques et de leur réel potentiel futur.

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

9 commentaires

  1. merci pour le résultat ( base 10), mais je ne suis pas d’accord du fait qu’un ordi ne donne réellement qu’un résultat brut en binaire voire en hexadécimal

    résultat en binaire : 101010
    résultat en hexadécimal : 2a

    autrement, il est tout à fait réalisable de construire soit même un petit cluster (microwulf) de calcul à un tarif « abordable »
    le principe est expliqué à cette adresse :
    http://www.calvin.edu/~adams/research/microwulf/

    attention:
    l’article est ancien et par conséquent il faudra sélectionner du matériel actuellement disponible

    Répondre
  2. Pingback: Ordinateur quantique, une performance incroyable | Geek Café | NBIC | Scoop.it

  3. Pingback: Ordinateur quantique, une performance incroyable | Post-Sapiens, les êtres technologiques | Scoop.it

  4. Pingback: Ordinateur quantique, une performance incroyable | Technos et humain | Scoop.it

  5. Ça aurait pu être bien de donner à titre indicatif le temps qu’un ordi non quantique (avec les caractéristiques) mets ou mettrait pour faire le même calcul.
    et oui, on investit pas 10 petits millions de $ sans un réel gain de productivité :)

    Répondre
    • Jean-Baptiste

      C’est bien vrai … après un peu de recherche je ne trouve pas la réponse malheureusement. Mais oui ça aurait été intéressant, encore que le simple fait que le calculateur quantique ait pu résoudre le problème est déjà un aboutissement en soi.

      Répondre

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>