Traitement aux cellules souches : comment un os a poussé dans l'oeil d'une américaine | Geek Café
mercredi 19 décembre

Traitement aux cellules souches : comment un os a poussé dans l’oeil d’une américaine

La logique de la biologie est souvent trompeuse, il est facile de croire que deux processus dans le corps n’ont rien à voir l’un avec l’autre alors qu’en fait via une certaine substance ils peuvent être intimement liés. Et quand l’interaction médicamenteuse se frotte aux cellules souches… les résultats peuvent être surprenants.

Des cellules souches

Quand la patiente du chirurgien esthétique californien Allen Wu s’est plaint 3 petits mois après son opération de fortes douleurs persistantes dans les yeux, il ne s’attendait certainement pas à trouver après examens des morceaux d’os nouvellement formés poussant sur les paupières et autour des yeux de la sexagénaire.

Voila qui donne une dimension nouvelle à l’expression se regarder dans le blanc des yeux j’imagine.

Cellules souche + antirides = os ?

Les traitements aux cellules souches qui sont bien moins régulés aux Etats-Unis qu’en France, consistent à extraire les précieuses cellules des tissus adultes (dans le cas présent, du tissu adipeux) de la patiente puis de les réimplanter ailleurs.

L’idée est que les cellules souches, qui sont des cellules non différenciées et qui peuvent donc potentiellement devenir n’importe quel type de cellule, sont sensées faire rajeunir les tissus dans lesquels on les implante (hypothèse largement contestée…).

En professionnels consciencieux (l’opération coûtait quand même 20.000 dollars) les chirurgiens ont eu, en plus du traitement aux cellules souches, la brillante idée d’injecter un médicament à base d’hydroxyapatite un produit utilisé depuis plus de 20 ans pour lisser les rides disgracieuses.

Seulement voilà, il se trouve que l’hydroxyapatite est aussi le produit utilisé par les biologistes cellulaire pour encourager les cellules souches à se transformer…. en os !

Pour la petite histoire, la patiente a d’abord décrit ses symptômes comme des douleurs intense et un bruit de craquement a l’ouverture et fermeture de l’oeil. Il s’avère que le bruit était dû aux morceaux d’os frottant les uns contre les autres… un régal ! Cela dit il semblerait qu’elle s’en remette bien.

[source]

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

2 commentaires

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>