Un médicament contre le cancer inverse les symptômes d’Alzheimer pour les souris ! | Geek Café
dimanche 12 février

Un médicament contre le cancer pourrait inverser les symptômes d’Alzheimer !

Si les souris ne sont pas des humains, elles sont utilisées pour développer et tester les médicaments qui seront par la suite administrés aux hommes avec succès depuis belle lurette. C’est donc un énorme espoir pour les millions de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer dans le monde qui se profile. Il semblerait qu’un médicament présent sur le marché depuis près de 13 ans pour le traitement du cancer de la peau permette d’inverser très rapidement les symptômes de la maladie chez les souris.

L’étude parue en ligne jeudi dans le journal Science porte sur l’utilisation d’un vieux de la vieille des traitement du cancer appelé bexarotene. Il est déjà sur le marché, a passé tous les tests de sécurité sanitaire il y a plus de 10 ans de ça et s’il est très peu utilisé pour sa fonction initiale, il pourrait s’offrir une deuxième jeunesse et pas des moindres.

La maladie d’Alzheimer se caractérise par le dépôt de plaques amyloïdes entre les neurones dans le néocortex et l’hippocampe notamment. Dans un cerveau normal, ces plaques dîtes « séniles » sont éliminées mais dans le cadre des patients atteints d’Alzheimer elles restent et s’accumulent. Cette accumulation permettrait une entrée trop importante d’ions Calcium dans les neurones, ce qui entraînerait leur mort et tous les effets que l’on connait de la maladie.

Chez les souris traitées avec le bexarotene dans les stages initiaux de la maladie, la destruction de ces plaques a été fortement et rapidement stimulée puisque la surface occupée par les plaques a été diminuée de plus de 50% en seulement 72 heures… et mieux encore les souris traitées ont obtenu suite au traitement de meilleurs résultats dans des tests de mémoire et ont retrouvé un comportement social proche de la normale !

Il reste encore du travail

Si cette découverte sonne bien sur comme un grand espoir, l’étude n’est pour l’instant valable que pour les souris… et il reste encore à voir si les humains réagissent de la même manière. Gary E. Landreth qui a dirigé ces recherches à la Case Western Reserve University School of Medicine le dit :

Il faut que cela marche chez les humains comme chez les souris sinon on peut raccrocher et rentrer à la maison

Même si le fait que la molécule soit déjà disponible sous la forme de médicament épargne déjà tout les stades extrêmement longs de développement permettant de tester un nouveau produit sur des humains, il reste du chemin à parcourir.

Une étude des effets du bexarotene chez les humains devrait démarrer dans quelques mois. D’abord chez des personnes non atteintes de la maladie pour vérifier que la substance agit globalement de la même manière chez nous que chez les rongeurs, puis pour des patients atteints de la maladie. Mais les études pourraient prendre des années avant que le médicament soit officiellement prescrit pour Alzheimer.

La peur d’une ruée

Les chercheurs pensent que commencer ces tests cliniques rapidement est très important car ils craignent de voir les gens commencer à utiliser le médicament déjà disponible pour essayer de traiter des patients atteints d’Alzheimer sans connaitre les dosages ni les effets réels de la molécule chez les humains… Landreth ajoute :

Nous devons faire vite, et nous devons le faire bien. Nous ne pouvons pas nous permettre de rater ça.

 

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

1 Commentaire

  1. Les traitements alzheimer sont hors de prix, par ex un traitement par aricept coûte 80 euros par mois , le targretin coûte 10 a 5 fois moins cher si la dose nécessaire est de 150 à 300mg par jour…
    Enfin, le targretin n’est disponible qu’à l’hôpital pour le moment je crois. Les labos qui produisent les 4 molécules anti alzheimer ne vont pas être ravies…
    À suivre!

    Répondre

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>