Voyager 1 est-il sorti du système solaire ? Pas sûr, mais il est dans un endroit bizarre | Geek Café
vendredi 22 mars

Voyager 1 est-il sorti du système solaire ? Pas sûr, mais il est dans un endroit bizarre

Voyager est clairement la mission spatiale dont les news me donnent le plus de frissons de plaisir scientifique… Les deux sondes jumelles, Voyager 1 et Voyager 2 lancées en 1977 pour survoler Jupiter Saturne Uranus et Neptune sont en opération depuis tout ce temps et continuent leur route pour leur seconde mission : partir à la conquête du milieu interstellaire, sortir du système solaire et de l’influence de notre étoile.

Voyager_0

Pour des raisons de trajet et de boost gravitationnel, l’accélération due au passage à proximité d’une planète, le vaisseau Voyager 1 qui avait pourtant été lancé après, a pris le large plus vite que son compère  C’est donc lui qui hérite du titre d’objet envoyé le plus loin de la Terre par l’humanité.

Loin, très loin… à 123,40 UA (Unité Astronomique = la distance Terre-Soleil) la sonde continue de transmettre et de recevoir ses données via le Deep Space Network. A cette distance le soleil ressemble à une étoile comme les autres et les chercheurs sont partagés sur la question brûlante de savoir si oui ou non la sonde Voyager 1 est maintenant sortie de la zone d’influence de notre étoile, l’héliosphère.

Bien sur le problème est complexe, on sait que l’héliosphère existe mais comme on en est encore jamais sorti, la zone limite avec le milieu interstellaire, l’héliopause puis l‘héliogaine restent globalement des mystères. Hier, les scientifiques en charge du projet ont détaillé dans un papier les mesures électromagnétiques étranges que Voyager 1 subit actuellement.

A environ 11 milliards de kilomètres du soleil, le 25 août 2012, le vaisseau a soudainement mesuré d’énormes modifications dans les radiations qui lui parviennent : la quantité de rayons cosmiques issus du soleil a chuté brutalement et au même moment les rayons cosmiques galactiques ont vu leur nombre exploser…

Bizarre bizarre car si comme le pensent certains scientifiques comme Bill Webber de l’université du Nouveau Mexique, ces données prouvent que Voyager 1 a effectivement quitté l’héliosphère, d’autres comme Ed Stone,  en charge du projet Voyager ne sont pas d’accord ! Il s’est exprimé sur le sujet :

Une modification de la direction du champs magnétique est l’indicateur critique qui permet d’être sûr qu’on a atteint l’espace interstellaire et ce changement, lui, n’a pas encore été observé

Pour l’instant et dans l’attente de ce changement de champ magnétique, la NASA a décidé d’appeler cette étrange nouvelle région une autoroute magnétique (« Magnetic Highway »).

Je sais pas pour vous mais ça me fait rêver d’imaginer ces vaisseaux lancés à fond à la découverte de l’inconnu et qui communiquent encore et toujours leurs données grâce à leur générateur au plutonium, mais il faut en profiter les experts estiment que la fin de vie des Voyagers sera en 2025.

Créateur de Geek Café. Thésard flemmard spécialisé en procrastination, j’aime la science mais ce n’est pas toujours réciproque

Facebook Twitter Google+ 

2 commentaires

  1. Ca fait vraiment rêver… ça serait intéressant un article sur comment marche leur Deep Space Network, je me suis toujours demandée comment on communiquait avec les vaisseaux spaciaux

    Répondre

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>